J’ai de la peine à m’adapter

J’ai de la peine à m’adapter… suite à un changement majeur (un nouveau projet professionnel, des changements dans l'environnement familial, la survenue d'un événement négatif comme un deuil, une maladie qui laisse des séquelles).

Il arrive parfois que la vie apporte d'importants changements dans notre quotidien. C'est le cas quand un malheur survient mais aussi quand on commence un nouveau projet. Parfois il arrive que ces changements puisent trop dans nos réserves. Dans ce cas ils s'accompagnent de symptômes désagréables parce que notre système psychique s'empresse de nous envoyer des signaux pour qu'on sorte de la situation.

Comprendre ce qui se passe, mettre les choses en perspective et développer des outils pour faire face aux symptômes sont des clés essentielles pour dépasser ce type de problèmes. Le travail dans ce type de prise en charge consiste à :
- se familiariser avec nos fragilités : a-t-on plutôt tendance à être déprimé ou anxieux ou encore à manger plus... Il y a de multiples symptômes qui peuvent se manifester dans ce cas. L'équation personnelle de chacun (les éléments biologiques, psychique et contextuels qui influencent notre fonctionnement) déterminera de quelle manière on vas réagir à ce type de changement.
- mettre en place des outils pour mettre en place de nouveau points de repère et gérer les symptômes désagréables
- prendre des mesures pour éviter que face à de nouveau changements on se sente mal à nouveau

dans le cas de changement majeurs, comme par exemple quand une maladie ou un accident laisse des séquelles. Il faut construire une nouvelle représentation de soi et s'appuyer sur des ressources qui n'étaient peut-être pas exploitées jusque là.

Quoi qu'il en soi le but est de retrouver un nouvel équilibre.

Curseur de QI

Haut potentiel intellectuel, enfin un point de vue documenté !

Un regard qui apporte de la nuance Les échos se sont penchés sur la prise de position de Franck Ramus directeur de recherche …