Une thérapie comment ça fonctionne?

Décider d’aller consulter un thérapeute n’est pas toujours chose facile. L’idée de dévoiler des choses personnelles à un étranger peut parfois être effrayante sans compter le fait que la maladie psychique est encore souvent négativement connotée socialement.

Par ailleurs, une thérapie reste basée sur l’interaction entre un thérapeute et un patient. Ainsi, comme dans toute rencontre humaine, il se peut que de part et d’autre il y ait des incompréhensions, des sentiments négatifs… Il est important que chaque partie puisse en toute confiance et à tout moment parler de ses doutes quant à l’implication ou l’attitude de l’autre dans le travail commun.

Dans l’approche TCC c’est le patient qui pilote sa thérapie et détermine le rythme auquel il souhaite aller. A tout moment le patient est libre de stopper sa thérapie s’il le souhaite. Le thérapeute peut questionner certains aspects de la vie de son patient mais il reste à l’écoute de ses besoins et respecte en tous les cas ses choix. D’une part, le thérapeute fait preuve de respect et d’ouverture à l’égard de ce que peut lui dévoiler son patient, d’autre part il est tenu au secret professionnel tout comme les médecins. L’espace thérapeutique est donc un espace protégé.

En pratique le patient arrive avec une demande. Le travail thérapeutique débute avec l’élaboration d’un objectif thérapeutique basé sur cette demande. Régulièrement le processus thérapeutique sera réévalué afin de mesurer l’avancement vers cet objectif. En fonction des objectifs clairement définis le suivi peut être plus ou moins long (de quelques séances pour un problème très ciblé à un suivi de plusieurs mois pour des objectifs plus larges).

 

Curseur de QI

Haut potentiel intellectuel, enfin un point de vue documenté !

Un regard qui apporte de la nuance Les échos se sont penchés sur la prise de position de Franck Ramus directeur de recherche …